fermer
There are several languages available, choose the one that suits you better : EN FR
Defqon.1 Australie en péril à cause de problèmes de drogues ?
10 Octobre 2018 - Par vicm24

La dernière édition de la Defqon.1 Australia, qui s'est tenu à Sidney en septembre, a été marquée par un triste bilan, plusieurs morts et d'autres personnes retrouvés dans un état critique. Des situations liées à la consommation de drogues, qui devraient amener - au mieux - le festival à être relocalisé.


C'est malheureusement devenu une rengaine : la consommation de drogues dans certains festivals conduit à des drames irréversibles. Récemment c'est l'édition australienne du plus grand festival hardstyle qui en a été le théâtre. Deux personnes ont en effet trouvé la mort, trois ont été retrouvé dans un état dit critique, et des centaines d'autres ont eu besoin d'une assistance médicale.



Un sujet devenu politique


Des évènement tragiques pas nouveaux qui ont convaincu la première ministre australienne Gladys Berejiklian et le gouvernement de faire tout leur possible pour mettre définitivement fin à cet évènement. Pendant ce temps-là, un groupe de 60 personnes réunissant des artistes, des personnes de l'industrie et des spécialistes de la santé se sont mis d'accord dans le but de rédiger une proposition visant à lancer un "dialogue ouvert" afin de continuer à faire vivre le festival.

Un père de famille, qui a justement perdu son fils trois ans auparavant suite à ces problèmes a également pris la parole pour que le festival puisse continuer à exister. Pour lui, le problème est bien plus profond.

"N'arrêtez pas le festival. C'est normal pour les jeunes de continuer à se réunir. Débarrassez-vous des dealers. Quand ces types commettent plusieurs meurtres, on appelle cela un meurtre de masse."



La solution : relocaliser le festival à Canberra ?


Shane Rattenbury, membre du parti politique vert australien ACT Grenns possède lui une autre idée qui pourrait contenter tout le monde : le politicien souhaiterait relocaliser Defqon 1. au sein de la capitale australienne Canberra, où, dit-il, des tests anti-drogues pourraient être mis en place, ce qui minimiserait les effets de la drogue. Une idée qu'il a directement adressé aux dirigeants de Q Dance dans une lettre.

Shane Rattenbury : "Comme vous le savez sans doute, l'ACT a organisé le premier essai de test de pilules en Australie au festival Groovin the Moo en avril", écrit-il. "Cela a marqué un pas en avant significatif dans les efforts de réforme de la législation sur les drogues visant à minimiser les dommages causés par l'utilisation de drogues à des fins récréatives.
Nous espérons que le succès du premier essai de Canberra vous encouragera et nous sommes impatients de collaborer avec vous pour amener Defqon.1 à l'ACT."

L'avenir de Defqon.1 Australia est donc pour le moment suspendu aux décisions gouvernementales...


vicm24 Article rédigé par vicm24